Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

YOKOSO

Tchutchu, c'est quoi ?
Je demanderais plutôt, c'est qui ?
Tchutchu c'est mon fils enfin son surnom et ce blog est né le même jour que lui.
Pourquoi ?
Simplement parce que j'en avais envie. C'est un peu comme un journal de bord dans lequel je parlerai de tout, sur tout, sans prétention, enfin j'essaierai, et surtout je parlerai de mon fils, avec l'espoir qu'un jour ce soit lui qui prenne la parole.
.....Bon bah maintenant y aussi sa soeur Ako !!!!!

Recherche

Shonan Beach FM

18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 22:40

love-2.gif

De WATAYA Risa.

Et bien voilà ! Enfin un bouquin qui m'a plu.

Alors l'histoire; Asako, une jeune lycéenne, qui plaque tout du jour au lendemain, au point de se débarrasser de tout ce qui lui appartient, fait la connaissance d'un jeune garçon de 10 ans avec qui elle vit une formidable histoire d'amour, pleine de passion, de sexe et de drogue. Un roman passionnant, une bouffée d'air frais dans notre quotidien un peu trop rangé. Il va de soi que ce n'est absolument pas vrai, mais par contre je suis sur qu'une bonne partie d'entre vous a au moins pousser un petit cri d'étonnement, de degout ou autre en lisant ces premières lignes.

Arfff !! trop trop fort.

Donc je disais, Asako a tout plaqué, et fait la connaissance de Kazuyoshi, un petit garçon de dix ans. Tout deux vont se lancer dans la gestion d'un site de Tchat (ou chat au choix) porno. Et là par contre c'est vrai. Voilà, je n'en dirai pas plus.

Ecrit à l'age de 17 ans par son auteuse (le féminin d'auteur), ce petit roman de même pas 100 pages, s'avale d'une traite.  C'est bien écrit, sans envolée lyrique ni palabre chevaleresque, le ton est jeune, assurément, et le propos sérieux mais sans prise de tête, et c'est ce qui s'apprécie.

Questions existencielles sur la vie, d'une ado et d'un enfant, sur un ton léger mais sérieux, à lire. 

Install.JPG

Install de WATAYA Risa.

Editions Philippe Picquier.

11€80 à la FNAC

Histoire de, voici l'avis de la FNAC (je n'ai jamais dit qu'ils étaient objectifs, attention !!!):

L'avis de la Fnac

Wataya Risa est le nouveau petit prodige de la littérature japonaise : à 22 ans, elle est déjà l’auteur de plusieurs romans dont l’un, Appel du pied, a été couronné par le prix Akutagawa, l’équivalent de notre Goncourt. Membre du jury, Murakami Ryu a publiquement salué sa « sincérité » et sa capacité à décrire « la mentalité de sa génération »... Rédigé en deux mois à l’âge de 17 ans, Install est le premier texte de Wataya : il raconte l’histoire d’une ado en rupture qui se lance dans le porno sur Internet en compagnie d’un écolier débrouillard. Un petit conte social aux moyens littéraires encore limités, mais qui reflète assez justement le désarroi d’une jeunesse nippone n'ayant aucune de vision de son avenir.
Epok, l'Hebdo de la Fnac.

Pour info j'ai attaqué "Appel du pied" hier soir, donc un avis d'ici peu. 

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 20:48


De Kenzaburo Ôé.
L'histoire: durant la seconde guerre mondiale, un petit village reclut récupère un soldat américain black après le crash de son avion. La vie qui s'écoule avec ce nouveau captif est vue au travers des yeux d'un enfants.
Voici résumé à 80% l'histoire de ce bouquin. Vous l'aurez compris, celui-ci ne m'a pas emballé des masses non plus. En fait, j'ai du mettre 10 jours à parcourir les 50 premières pages et trois pour finir les 50 dernières. Pourquoi ?......parce que la première partie est chiante à mourir, et que ça se reveille dans la seconde pour s'enchainer très vite.
Ce qui me déplait le plus chez l'auteur, Kenzaburo Ôé, c'est son coté "contemplatif", bien que je ne sois pas sur de l'exactitude du terme. Cet écrivain a la désagréable (à mon gout) manie de s'étendre, de se perdre dans les détails descriptifs. Non pas qu'il prenne trois heures à décrire son environnement, mais il a le don de transformer une phrase simple: "sujet verbe complement" en "sujet adjectif adjectif adjectif adjectif verbe complément adjectif adjectif adjectif" au point parfois, voire souvent de nous en faire perdre le fil de la phrase.
Morceaux choisis:
"Nous étions, mon frère et moi deux menues graines prisonnières d'une enveloppe dure  et d'une pulpe épaisse, deux graines vertes enchassées dans une fine pellicule qui, à peine chatouillée par la lumière du dehors, frissonnerait et finirait par se détacher. Or à l'extérieur de l'écorce dure, du coté de la mer dont on voyait de la terrasse miroiter au loin de mince ruban, dans la cité par-delà la houle des montagnes superposées, la guerre, à présent disgracieuse dans sa majesté de légende trop longtemps entretenue, vomissait un air croupi."
En fait, je ne l'ai pas vraiment choisi ce morceaux, j'ai juste ouvert le bouquin au hasard. Ca vous donne une idée de l'ambiance générale............et c'est franchement lourd !!!!!

Disons, que le gros avantage avec ce genre de bouquin, c'est que l'on enrichit son vocabulaire à vitesse grand V. Sinon le récit se veut "Un extraordinaire récit classique, une parodie qui dénonce la folie et la bêtise humaine", devinez où c'est écrit car c'est pas moi qui le dit.................au dos bien sur.
A vous de voir, perso je n'y reviendrai pas.
"Gibier d'élevage" de Kenzaburo Ôé, édition Folio.
ISBN 2-07-042553-3
1,90 € sur Alapage.
Partager cet article
Repost0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 23:11

Voilà un petit bouquin qui m'a bien plu. Ici pas d'histoire interminable ni de roman à l'eau de rose, juste des photos, superbes, et surtout récentes (je dis ça pour la plupart des guides sur le japon qui éditent les sempiternelles même photos du temps de la bulle éco).

Phaidon, plus spécialisé dans la photo que dans le tour opérator, s'offre le luxe à travers ce petit "guide" de nous plonger dans le tokyo version "up", celui du design et de l'architecture, celui où il faut un max de pépètes. Déjà qu'à la base le japon c'est cher mais là on tape dans l'ultra reuch (cher en verlan). Autant dire tout de suite que pour moi celà restera des photos sur un bouquin, sauf si d'avenir l'euro million apprenait que j'existe.

Quel intérêt me direz vous ?  L'évasion tout simplement, car on pénètre dans une autre dimension. Et cette dimension nous montre jusqu'où on peut aller quand on a plus de tunes que les autres. L'avantage au japon c'est que cette dimension vous pouvez l'approcher même sapper comme un poilu, par contre de la à vous en payer une tranche, cela dépendra de vos moyens.

En tout cas c'est beau, c'est moderne, et ça laisse rêveur !!!!...............c'est pas demain qu'on verra ça à Panam.

J'ai bien pensé vous mettre des photos, mais avez vous déjà essayer de scanner un livre ouvert? oui ? non ? bah moi oui et c'est la misère. Donc il vous reste plus qu'à aller à la FNAC et à vous fendre de 8€50...............vous pouvez aussi le lire sur place puis vous barrez, c'est vous qui voyez.

Tokyo Wallpaper city Guide

8€51 à la FNAC.

ISBN 0714897019

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 22:52

De Fumio Niwa, traduit du japonais par Jean Cholley.

Comment se débarrasser de la grand-mère de sa femme qui empoisonne la vie de tous les habitants de la maison ? Exaspéré, Itami décide d'envoyer la vieille dame chez un autre membre de la famille. Attachée sur le dos de sa petite-fille qui la porte comme un sac, la voilà en route ! Mais on ne se débarrasse pas impunément de ses aïeuls...
Un texte féroce et dérangeant sur la vieillesse.

Tout ça c'est le mot de l'éditeur, qui est écrit au dos du bouquin, j'aurais pu le scanner plutôt que de le recopier, mais finalement bien m'a pris d'aller chercher le lien Fnac d'abord car c'était écrit donc en fait j'ai fait copier coller, et hop ni vu ni connu je t'embrouille........ouais vous vous en foutez mais d'un autre coté j'ai pas grand chose d'autre à raconter.

Z'avez vu ça coute que 2€, c'est cool, non ?....... on a moins de regret comme ça.

Vous l'aurez compris, ce bouquin ne m'a pas emballé des masses, et malgré ses 100 petites pages, j'ai eu du mal à le finir. Non pas que cela soit ininteressant mais il n'est pas évident de se passionner pour l'histoire.

Par contre ce qui est sur, c'est que le contenu fait mal. Ne faite jamais lire ce livre à vos grands parents, vous seriez déshérité dans la foulée et fusiller au champs d'honneur. Le propos est sans pitié à l'égard des anciens et c'est d'ailleurs ce qui pousse à aller jusqu'au bout, savoir ce que va devenir cette "vieille" dont plus personne ne veut.

A lire par curiosité, si vraiment vous avez épuisé tout vos mangas.........moi m'en vais lire Dr Slump pour me redonner le sourire.

"L'âge des méchancetés" de Fumio Niwa

ISBN 2-07-033989-0

2€ à la FNAC.

Partager cet article
Repost0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 22:34

 

Ouuuhhh que je suis déçu.......déçu déçu déçu !!!!!...................de m'être à ce point trompé.

En effet, ce roman d'Amélie Nothomb est, au dela du prix qu'il a reçu, connu pour avoir alimenté les polémiques entre partisans et détracteurs japonisants. Je dois reconnaitre que sans même l'avoir lu, je me plaiçais d'office dans le camp des détracteurs.

Et bien, ohhhh miracle de la lecture et de la liberté de penser par soi même, je ne suis plus du tout d'accord avec moi même.

Je m'explique, mais attention cela n'engage que moi:

L'écriture de mademoiselle Nothomb, est assez plaisante, très frivolle, un peu fofolle et finallement c'est un petit peu comme ça qu'il faut prend ce "stupeur et tremblements". La soi disante critique acerbe du monde professionnel japonais, a bien y reflechir je la cherche encore. Alors certes je ne le connais pas moi même, ce monde pro, mais la peinture qui en est fait relève plus de la parodie que de la critique objective. Et en ce sens je ne prends pas ce livre au serieux.

Je l'ai lu tous les soirs après m'être mis au plumard, et ça m'a pris une semaine pour les 174 pages du bouquin. Ce n'est pas que je ne lise pas vite mais je m'endors vite, nuance !!! et pourtant c'est écrit gros et aéré, très aéré....limite trop au vue du prix: 13€57 (89 francs de l'époque). Et puis c'est un peu creux, pas grand chose a se mettre sous la dent, pas beaucoup de rebondissement dans cette année passée au sein de l'entreprise Yumimoto.

Finalement c'est parce qu'elle a un ton bien a elle, qu'elle part dans des trips narratifs assez jubilatoires mais totalement hors de propos, que le bouquin se lit finalement avec plaisir. Je ne dis pas que j'ai aimé, mais je l'ai lu sans déplaisir et force est de reconnaitre que je n'y ai pas reconnu les prémisces de la guerre qui en a découlée. Certes elle prend des raccourcis, généralise un peu facilement les choses quand cela arrange son propos, mais au fond c'est drôle car c'est elle qui est drôle. Pour quelqu'un qui a vecu sa jeunesse au japon, on pourrait croire qu'elle n'a rien compris de cette culture, et pourtant........rien n'est moins sur.

A lire pour le fun mais n'espérez pas y apprendre les secrets de la féodalité de l'entreprise japonaise, tout au plus vous la survolerez.

"Stupeur et tremblements" d'Amelie Nothomb.

Albin Michel

ISBN 2-226-10950-1

12€92 a la FNAC.

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 22:38

Ayez, j'ai chopé la fièvre lecteuse.....euuhh lectureuse....non plus....bref je lis des bouquins plus que d'ordinaire.

Seulement parfois je ferais peut être bien de faire autre chose, genre mater un film ou dévorer un manga. En fait a peine le précédent terminé, ma chère moitié m'en a jeté 2 nouveaux sur le plumard (vous croyez qu'il y a message ???). J'ai donc lu le plus court d'abord.......verdict:

Euuhhh........bah y a 99 pages et à l'époque il coutait 32 francs (c'est écrit derrière, décidemment y a toujours plein de choses écrites derrière).

Sinon ??.......................ça se lit vite, normal y a meme pas 100 pages (heureusement d'ailleurs) .............je l'ai déja dit ??? .....aahhhh ???............bah vous l'aurez compris ça m'a pas emballé des masses, l'auteur (une femme) a voulu la jouer un peu trash, version sex à gogo (y a peut être vraiment un message là, non ?), mais finalement c'est super plat.

Il parait qu'au japon ce bouquin a bousculé le petit monde bien pensant de la littéraure..... et bien les gars fallait regarder un peu plus souvent M6 et son film au carré rose le dimanche soir à 23h00. 

A lire le temps d'un voyage en TGV.

Amère volupté de YAMADA Eimi.

4€75 à la FNAC

ISBN 2877301737

Partager cet article
Repost0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 22:58

 

D'accord, je lis pas très souvent.......des livres j'entends, le papier avec plein de mots dessus et que des mots même pas un dessin......mais quand j'attaque un bouquin d'ordinaire je l'emballe assez vite, sauf si il est chiant a mourrir...........enfin bref, en gros je suis un lecteur très occasionnel.

Et ce coup-ci je viens de me farcir "Ecstasy" de MURAKAMI Ryû:

"Ecstasy" est le premier volume de la trilogie intitulée par l'auteur "Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort". C'est pas moi qui le dit c'est écrit derrière. Malgré mes 2 années de terminale littéraire (j'avais pas bien compris un truc alors j'ai voulu y retourner pour m'en assurer....!!!), je ne vais pas m'improviser critique littéraire, ou alors pour télé Z mais pas plus.

S.M., soumission, perversion, scatologie, humiliation et drogue sont les termes qui qualifient assez bien les 378 pages du bouquin, et c'est pour le moins déroutant.

Perso jusqu'a maintenant le SM pour moi c'était ça:

 

 

Et bien rien tintin !!!! maintenant je sais ce que sais et c'est pire..................oui il y a pire que ce que vous venez de voir.

Plus sérieusement Ecstasy c'est pas super facile a digérer, en fait il s'agit d'un monologue, je confirme, et d'ailleurs parfois on se perd un peu (beaucoup ??) dans le fil de l'histoire. Comment se perdre dans un monologue ???? tout simplement quand on saute de la pensée du personnage aux propos qu'il rapporte sans quasiment aucune marque.........vraiment pas facile a suivre parfois.

Pas grand chose de palpitant non plus tout au long de ces pages si ce n'est le destin d'un mec qui sombre de plus en plus et pour qui on a qu'une envie malgré tout c'est de connaitre la fin......tragique ???.

Dire que j'ai aimé........pas franchement........que j'ai détesté.......mmmhhh non plus, disons qu'il ne restera pas gravé dans ma mémoire (ça tombe bien j'ai plus lourd de place !!!) contrairement à "Miso soup" du même auteur, qui m'a ......comment dire...beaucoup plus marqué !!!!

Il n'empêche que si je trouve les deux autres volumes en trainant mes guêtres à la FNAC, il y a des chances pour que je me laisse tenté. Et oui, n'en déplaise à certains Murakami Ryû j'aime bien même si je n'aime pas tout (jamais pu finir "Parasite", réessairai un prochain jour).

Voilà, zavez vu un peu, ça c'est de la critique............comprenez mieux pourquoi j'ai plombé mon bac, hein ???..........ouais bah no comment ok !!

Pour l'acheter a la FNAC c'est par là.

Il vous en coutera 8€08

ISBN: 2877308464

.

..

...

Par contre, ce soir, je viens aussi de terminer "Rookies" le manga, me manquait les 9 derniers volumes (sur 24 c'est pas mal) depuis des lustres. Et c'est du bonheur en boite, j'ai vraiment adoré, le dessin est superbe et les valeurs véhiculées sont vraiment touchantes........démago peut être mais tellement bon pour le moral.....j'adoreuuuhhhhhh, j'en aurai presque versé une larme !!

 

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 10:33

 

Hier matin, allez savoir ce qui m'a pris, j'ai ouvert un bouquin......mais si vous savez bien, ce truc en papier, noir et blanc, remplit de caractères d'imprimerie, et qui si on les lit vite sans s'arreter et bien ça donne des mots, et au delà des mots, des phrases, au delà des paragraphes, puis des chapitres et au final ça donne un livre. Bon et bien figurez vous que j'en ai lu un, oui monsieur parfaitement.

Et le pire c'est que je l'ai fini dans la journée, enfin plutôt vers une heure du matin, mais bref l'ai fini quand même. Je vous l'accorde c'est pas "l'odyssée d'Ulysse", car j'y serai encore et pour une paire de siècle.

Il s'agit de "Comprendre les japonais" de Edward T.Hall et Mildred Reed Hall (je ne les connais pas mais ca doit être sa femme, la Mildred, ça pas du être facile toujours les jours avec un prénom pareil...surtout à l'école !!!!). Tout deux sont anthropologues (non, non ce n'est pas un gros mot !!!! voyons!!), et ont travaillé sur la communication interculturelle et ses problèmes (l'ai pas inventé c'est écrit au dos du bouquin).

Plus sérieusement, le bouquin s'adresse à la base à la classe business dont je fais partie ne fais pas partie, ....mais alors comment ce bouquin a-t-il attéri en tre mes mains de gueux.......bah je crois bien que c'est ma femme qui l'a glissé entre mes mangas.................faut il y voir un message, d'après vous ??

Ils se sont donnés pour tache d'éclairer le monde implaccable du business sur les erreurs à ne pas commettre quand on traite avec des japonais. Il va de soi que tout ne se réume pas en 195 pages, mais leur approche dégrossit bien le problème et surtout j'ai beaucoup apprécié la première partie du livre, dans laquelle ils traitent de façon assez large la différence culturelle, ses origines et ses implications dans notre quotidien. Ainsi j'ai découvert que nous étions, nous français, des polychroniques, alors que nos camarades allemands sont des monochroniques (vous inquiétez pas, j'ai vidé ma boite de d'aspirine depuis...), un exemple parmi la multitude de petit détails qui nous caractérisent, notre culture j'entends et qui nous rendent différents des autres, mais surtout qui compliquent grandement nos relations inter-culturelle (....ouahhhhh qu'est ce que je cause bien !!!!).

En tout cas, cela confirme grandement ce que je pense, depuis que j'ai rencontré madame, à savoir: confornter deux culturelles, très différentes, n'est pas chose aisée. Notre culture fait tellement partie de nous même, qu'elle passe inaperçue au quotidien, surtout quand on reste cloîtré dans notre héxagone, car baignant au milieu de gens qui possède la même. Tout cela se complique dès que vous sortez de ce cercle (....c'était pas un héxagone à la base ???) et que vous rencontrez des gens d'une autre culture, car tout est bousculé, vos répères, vos principes, votre communication et même votre logique.....Je n'ai pas la prétention de reprendre le bouquin ni d'en expliquer le contenu, pour cela je vous laisse le plaisir de le lire, juste pour dire que derrière son titre "comprendre les japonais", il y a une introduction à la communication inter-culturelle, qui va bien au-delà des japonais, et qui est vraiment très intéressante.

En somme, mais cela n'engage que moi, la mondialisation ce n'est pas pour demain, c'est un raccourci un peu facile certes je vous l'accorde, mais nous avions déjà eu cette conclusion madame et moi, et ce bouquin nous appuie dans nos propos. Le chemin est encore long, très long avant que tout le monde puisse se comprendre et s'accepter et ce n'est pas faute de mauvaise volonté, toutes les politiques, tous les gouvernements, tout l'argent ne pourront rien contre des siècles et des siècles d'histoire qui ont forgés des cultures aussi différentes que le sont les notres. La seule chose que nous pouvons faire, c'est écouter, comprendre et accepter et non pas parler, contrôler et s'imposer. ........bon j'arrête car je vais plomber l'ambiance !!!!

En tout cas, c'était chouette ( bah ouais ça se dit !!) et je le conseille à tous les japonisants d'une part mais aussi aux autres, ceux qui ne le sont pas, mais qui aiment ça (...équivoque n'est il pas  ???). Qui qu'il en soit, pour y arriver il faut s'ouvrir ..........(trop trop fort, suis en forme moi !!!).

"Comprendre les japonais" de Edward T.Hall et Mildred Reed Hall , aux collections du Seuil.

ISBN 2020131765 .

Un petit lien Fnac (en rupture) mais aussi Amazon.fr (18€43).

Sur ce, je retourne à mes playboy.....trop mal à la tête moi !!!!!......vais déplacer la douleur !!! (...........arf, trop trop fort, j'ai une patate moi ce matin.).

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2006 2 01 /08 /août /2006 16:15

Mixi c'est un monstrueux forum qui rassemble plus de 5 millions d'internautes, majoritairement japonais. On y entre sur invitation d'un membre, ensuite tout fonctionne par centre d'interet, on adhere ou on cree un forum sur tel ou tel sujet, avec echange d'idee, de trucs et astuces......... Pourquoi j'en parle, tout simplement parce que l'on vient aujourdhui meme de profiter physiquement des avantages de ce forum. Pour la petite histoire, nous avions repere, il y a 15 jours de ca, chez "Babys 're us" un superbe siege auto de marque "Aplico" (c'est jap, de tres bonne qualite.....je sais c'est pas CE) et qui semblait pouvoir se mettre dans la 206 cc. La question etait de savoir si effectivement le siege pourrait aller dans une 206cc.

Tamako, qui fait partie de Mixi, avait repere un forum de proprietaire de 206cc. Elle a donc pose la  question, pour savoir si quelqu'un avait deja essaye ou possedait des informations, et quelques jours plus tard les reponses ont commence a affluer et la premiere proposait ni plus ni moins que de se rencontrer pour faire l'essai avec le siege auto chez "Babys're us".

Le rendez vous etait cet apres midi, notre ami internaute etait au rendez vous avec une magnifique 206cc noire, boite auto, conduite a droite, systeme de navigation GPS, lecteur DVD avec telecommande, la clim. , bref j'etais calme d'entree. D'apres lui la 206 cc sans option coute 2 600 000 yens soit environ 17 710 euros, si c'est le cas j'ai un peu l'impression qu'en france on se fait enfler..............m'enfin je m'eloigne du sujet.

 "OUahhhhh elle en jette ta caisse, Mec ......."

Donc finalement nous avons pu essayer ce fameux siege auto et cela s'est avere concluant. Le monsieur est ensuite repartit, apres que nous lui ayions offert un petit cadeau de remerciement.

 

Tout cela juste pour signaler la beaute du geste,  et ainsi remercier une nouvelle fois ce monsieur qui simplement par passion pour sa voiture mais aussi gentillesse et solidarite s'est propose de nous aider. A travers ce genre d'action je comprends mieux l'interet des forums communautaires, ca change des craches venin et autres delateurs que l'on rencontre souvent.

 

"Merci copain, papa il es bien vert devant ton GPS-DVD...."

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2006 3 26 /07 /juillet /2006 05:09

Il y a de ca quelques temps, le gouvernement japonais a impose dans toutes les gares, que les lignes soient privees ou publiques, un acces facile pour tous. En effet, ici, les lignes se superposent les unes aux autres, et on n'arrete pas de monter et descendre les escaliers pour passer d'un quai a l'autre. Il fallait donc trouver une solution pour les personnes ayant des difficultes a se deplacer (fauteuils roulant, femmes enceintes, personnes agees (population vieillissante n'oubliez pas) et les poussettes (bah oui on existe aussi)). Et ce sont donc des ascenseurs qui ont ete construit sur tous les quais et je dis bien tous les quais. Le changement est impressionnant, cela n'a pas du etre facile a faire partout mais ils y sont arrives, on trouve au moins un ascenseurs donnant acces a chaque quai de gare, parfois on le cherche un peu tellement il n'a pas du etre simple a installer mais il est bel et bien la. Et franchement c'est une bien belle chose qu'ils ont fait la.

Preuve que ce genre d'ammenagement sont realisables en toutes circonstances......amis francais de l'urbanisme et de l'amenagement du territoire a vos crayons je ne vous oublies pas..........quand on veut on peut.

Partager cet article
Repost0