Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

YOKOSO

Tchutchu, c'est quoi ?
Je demanderais plutôt, c'est qui ?
Tchutchu c'est mon fils enfin son surnom et ce blog est né le même jour que lui.
Pourquoi ?
Simplement parce que j'en avais envie. C'est un peu comme un journal de bord dans lequel je parlerai de tout, sur tout, sans prétention, enfin j'essaierai, et surtout je parlerai de mon fils, avec l'espoir qu'un jour ce soit lui qui prenne la parole.
.....Bon bah maintenant y aussi sa soeur Ako !!!!!

Recherche

Shonan Beach FM

11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 20:22



Depuis le temps que j'attendais, je me suis enfin fendu d'un disque dur "réseau". A la maison cela devenait problématique, fallait allumer tous les ordis (oui oui y en a plusieurs) pour espérer trouver la musique que l'on a envie d'entendre ou le film de boul' que l'on a envie de mater. Bref une seule solution mettre tout ce beau monde sur un support indépendant et autonome, soit un DD réseau.

Voici donc en Test le Netgear SC101.

Déjà, histoire de bien commencer l'affaire, oubliez les photos de la boite et les critiques sur l'emballage, j'ai complètement zapper. En gros la boite est bleu et orange (enfin je crois), dedans c'est bien foutu puisque s'est pas cassé et puis voilà et y a écrit en gros Netgear partout..............bon!! la suite:



L'ensemble fait penser à une grosse tirelire blanche, avec une pointe de gris (façon métal) sur la face avant, arrière et sur le dessus (grille du radiateur). C'est discret, ça se fond n'importe où et c'est un peu pour cela que je l'ai choisi, malgré ses défauts (qu'on verra après).

La bête permet d'embarquer 2 disques durs IDE, de capacité illimitée. J'ai opté pour 2 Samsung de 320 giga (298 effectif), soit un module final de 600 giga; ça va! je peux voir venir.

Inconvénient et je ne l'ai découvert qu'après, il semble que certains disques soient refusés, alors un conseil faites un tour sur le site NETGEAR avant de commander vos disques, ou pour vérifier que ceux que vous posséder déjà seront acceptés. De plus, le systeme utilise un format qui lui est propre, donc n'espérez pas insérer directos vos vieux DD, gavés de Divx, ils ne seront pas lu, et l'inverse marche aussi très bien, à savoir, pas de lecture possible si vous installez dans votre PC, un disque issue du SC101. Un bon gros point négatif tout de même, surtout quant on songe à upgrader le système dans l'avenir, va y avoir du transferts dans tous les sens pour y arriver.

Vu de face, trois LED, une rouge pour l'activité des disques, une verte pour le power (on/off) et une orange pour l'activité réseau. Classique mais suffisant, pas besoin d'en faire une discothèque non plus. Un petit verrou en son centre, système à ressort, un pièce pour déverrouiller, on relache et le verrou se remet en place. Il s'agit juste de maintenir la façade en place, un peu léger tout de même, le verrouillage n'est pas homogène, mais faut coller l'oeil pour le voir.

 

Une fois démonté, voici les entrailles de la tirelire. On trouve deux baies classiques, on insère les disques délicatements, les fiches d'alimentation et les nappes sont pile poil à la bonne longueur, un tampon au fond de la boite amortit les disques, encore une fois simple, basique mais efficace.


Vu de derrière c'est le trou d'où vont sortir des bits de données (trop facile ce soir, j'ai la patate moi !!!). Plus sérieusement, un emplacement RJ45, la prise d'alimentation et le petit reset magique tout petit tout caché qu'il faut la pointe du stylo pour le trouver.

Je me répète mais l'ensemble est simple et très sobre. La dissipation de chaleur se fait par le dessus au moyen d"un "radiateur" passif, attention tout de même ça dégage quelques dégrès au contact, mais celà dépendra beaucoup de la qualité de vos disques, tout comme pour le silence, c'est une affaire de disque pas du boitier.

Etant donné que le format est particulier, il vous faudra forcément installer le logiciel adoc. Pas de problème en soi si ce n'est un bug dans les mises à jours. Je m'explique, la notice papier conseille vivement d'installer la mise jour plutot que le logiciel du CD et moi je dis qu'il faut pas. Pourquoi ?

Parce que, accrochez vous c'est complexe, il y a deux choses à prendre en compte, le logiciel et le firmware du SC101, les deux font l'objet d'une MàJ, mais les deux MàJ ne peuvent se faire au même moment sinon ça bugg et le logiciel ne trouve pas les disques. Donc suivez mon conseil, car ça marche (j'ai mis du temps à comprendre), installez le logiciel du CD, comme ça il reconnaitra vos disques, ensuite mettez le Firmware du boitier à jour, et seulement à la fin vous mettez le logiciel à jour. Simple, non ???

Ensuite il faut installer le logiciel sur tous les PC du réseau, et les disques apparaitront comme des disques de votre PC, et non pas sur le réseau, mais c'est du détail. Donc une installation simple si on omet ce soucis de mise à jour.

Dernier point et non des moindres, le Débit, plus que moyen, puisqu'inférieur à de l'USB2, un acheteur l'avait précisé sur le site de vente, mais je confirme pour avoir fait le test. Cela n'a pas grande importance pour l'utilisation courante mais cela se révèle assez pénible quand il s'agit de vider vos disques, heureusement que la nuit existe !!!!

Comptez 99€95 le boitier chez LDLC.com, auquel vous ajouterez le prix des disques de votre choix.

Alors au final, le verdict: plutôt satisfait !!!

Certes le produit n'est pas exempt de défaut (débit, pas d'interrupteur, verrouillage light, et formatage maison), mais ses qualités sont appréciables et font vite oublier le reste: esthétique sympatique et discrète, encombrement minimal, 2 disques, pas de limites de volume de stockage, et surtout bon marché. En somme, un espace de stockage abordable pour un petit réseau domestique (autrement dit: un bon garage à bits à partager pour petite bourse !!!!  ouhh que j'ai la forme moi..........désolé mesdames!!!).


Partager cet article
Repost0

commentaires